Din Records
BRAV - DIARY OF SOUS FRANCE LE 18.06.2012

Din Records

« Le prix de l’indépendance »
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Paroles De Médine!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Takamori

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 29 Avr - 16:20

Le vinaigre étant dégueulasse on en apprécies plus le miel qui est bon à l'origine.

C'est comme le fait d'avoir des coups durs nous fait apprécier la vie "normale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SansBlaz

avatar

Nombre de messages : 5320
Age : 28
Localisation : 93
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 29 Avr - 17:06

Ba ouais c'est ca, pour aprécier ce qui est bon faut avoir connue " la merde "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dobermann92

avatar

Nombre de messages : 2912
Age : 28
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 29 Avr - 17:10

CARMELO a écrit:
Ba ouais c'est ca, pour aprécier ce qui est bon faut avoir connue " la merde "

Effectivement c'est sa !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dinrecords.zikforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 0:45

MEDINE ==> 17 octobre
Alger, capitale, au commencement des « sixties »
Les pieds-noirs quittent le navire, les colons dératisent
1961, période estivale, c’est la guerre d’Algérie et son festival
Et son lot de discrimination, de tortures, d’exactions tout un ramassis d’ordures
Quelques degrés au Nord de l’équateur
Je quitte l’Algérie française, un pincement dans le coeur
Voici mon parcours Ahmed, fils de Mohamed
Gangrené du corps par la misère du Maghreb
Par les meurtres les soirs de couvre-feu, par la peur du soldat français qui ouvre le feu
Ouvre les voiles petit paquebot libérateur
Emmènes moi au pays des employeurs
Loin de l’inactivité beur algéroise
Loin de ceux qui transforment nos mosquées en paroisses
Basilique de Notre-Dame d’Afrique s’éloigne de mon regard lorsque les mouchoirs s’agitent
Verse une larme dans la méditerranée
Une goutte d’eau dans la mer contient la peine de ma terre damnée .

Accoste a Marseille, port autonome, Citée Phocéenne un étranger parmi les autochtones
Direction Saint Charles gare ferroviaire embarquement quai 7, voiture 6, wagon fourrière
Croise le regard des îlotiers me foudroyant le cœur comme un tir de mortier
Reçoit la flèche de la haine par les appelés du « Contingent »
''Tes papiers !
- Je suis français missié l’agent ''
Chemin de fer, terminus Paris Gare de Lyon
La métropole et son peuple par million
Quelques dizaines de francs serrés dans un poing
Serviront de premier contact au café du coin
Moi qui cherchait de la chaleur j’eu le sang glacé
Quand mes yeux rencontrèrent les leurs couleur iceberg bleuté
Bluffé par leur manque d’hospitalité ainsi sont-ils ?
Moralisateurs sans moralité
Démoralisé je reprends le chemin lequel me conduira dans les quartiers maghrébins
Nanterre, monticule de bidonvilles habitation précaire pour mon entrée en vie civile

''Je ne laisserais pas les cœurs du FLN faire la loi dans Paris !
A partir de maintenant pour un coup reçu … vous en rendrez 10 ! ''

Ici rien de bon pour les ratons m’a dit le commissaire sanguinaire de mon canton
Après m’avoir uriné sur les mains, le gardien de la paix casse du cru au quotidien
17eme jour du mois d’octobre, le FLN a décidé de mettre fin a l’eau propre
En effet, le journal de la veille titrait :
''COUVRE-FEU RECOMMANDÉ POUR LES IMMIGRÉS''
Non ! La réaction ne s’est pas faite attendre
Algériens de France dans les rues nous allons descendre
Protester contre leurs lois discriminatoires
Investissons leurs ponts et leurs centres giratoires
Embarqué dans un cortège pacifique, nous réclamons justice pour nos droits civiques
Mais la police ne l’entend pas de cette oreille
En cette période nous sommes un tas de rats rebelles
Marchons en direction du pont Saint-michel
Nous verrons bien quelle sera l’issue de cette querelle
Une fois sur la berge j’aperçois le cortège d’accueil
Qui souhaite faire de ce pont notre cercueil
Les camps s’observent et se dévisagent
Un silence de mort s’installe entre les deux rivages
Puis une voix se lève, scande '' A bas le couvre-feu '' et ouvre le feu
La première ligne s’écroule et commence la chasse à l’homme
Je prends mes jambes à mon cou, comme un pur-sang je galope
Mais le pont est cerné, nous sommes bernés
Dans une prison sur pilotis nous sommes enfermés
Pas une, pas deux mais une dizaine de matraques viennent me défoncer le crâne
Et mes os craquent sous mon anorak
Ma bouche s’éclate bien sur le trottoir
Leurs bouches s’esclaffent bien grandes de nous voir
'' Nous allons voir si les rats savent nager
Au fond de la Seine vous ne pourrez plus vous venger ''
Inconscient, gisant dans mon propre sang
Les brigadiers en chef par tous les membres me saisissant
Amorce ma descente là où passent les péniches
S’assurent de ma mort frappant ma tête sur la corniche
Je tombe comme un déchet au vide-ordure
Dans la chute violemment ma nuque a touché la bordure
Liquide poignardant tout mes orifices, le fleuve glacial un bûcher chaud pour mon sacrifice
Monsieur Papon a jugé bon de nous noyer
Aucun pompier pour étouffer le foyer
On n’éteint pas des braises avec un verre de GASOLE
Sans penser aux tirailleurs et combattants zouaves
Mon cadavre emporté pas le courant
Seras repêché dans les environs de Rouen.

D’étranges nénuphars flottent sur la Seine
Séquence long métrage les yeux plongés dans la seine
Dégât des eaux pour les gens des humans-zoo
Déshumanisés les basanés ne font pas de vieux os

D’étranges nénuphars flottent sur la Seine
Séquence long métrage les yeux plongés dans la seine
Dégât des eaux pour les gens des humans-zoo
Déshumanisés les basanés ne font pas de vieux os
Un sceau de pisse dans lequel on nois des rats
Octobre noir, ratonnade sur les boulevards
Ici rien de bon pour les ratons m’as dit le commissaire Maurice Papon
4 mois plus tard on ratonne a Sharon
Les ''crouilles'' et les ''cocos'' qui aident les ''bougnoules''
132 ans d’occupation française ont servis à remplacer nos cœurs par des braises
Algérie en vert et blanc, étoile et croissant
Devoir de mémoire grandissant.
Jezzaïre.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 0:46

MEDINE ==> 11 septembre
J’recrache le drame du monde qui nous entoure.
Bizarrement le vent souffle en bas des tours.
L’envers du décor je le rapporte sans détour,
ni contre, ni pour, récit du 11ème jour.
Le beurre a fondu chauffé par l’argent, arabes occident et dent contre dent.
L’œil est au coût et dans le reflet du teau-cou,
de l’île de Corée jusqu’au champ de coton.
Tu comprends rien tant mieux car moi non plus.
Alors écoute bien l’histoire depuis le début.
Écrire ! Et réécrire pour se faire entendre.
Écoute ma saison de septembre à septembre.
Il y a bien longtemps que l’on cultive la paix, à l’exemple de l’arbre fruitier.
Vivre en paix se contenter de ce qu’on a, un Coran,
une bouteille d’eau et les falaises d’Abou-Malia1.
Malheureusement le monde a connu l’anthrax, les guerres de race et les bourreaux qu’on relaxe.
Les terreurs, les pendaisons sur l’estrade, les « Twin Towers » et puis l’Islam et son djihad.
L’islam !... une religion de malade. L’Islam des caves, l’Islam des croisades.
Non sans raison est le silence des mosquées, des camps d’entraînement et Kalachnikov armées.
Enturbanné, plastiqué, en cagoule, de Ramallah à Manhattan en passant par Kaboul.
Étonnant comme un Baghdadi au MC Do, comme un coupable à Guantanamo et puis comme on est tous victimes, on se croit tout permis, donne de jolis noms au crime.
« Liberté immuable » dans le désert, c’est de la viande Hallal et du pétrole en dessert.
La guerre, faut pas s’étonner, c’est terrible.
Deux- trois millions de dollars et on oublie Abou Ghraib.
Chirurgicale est la torture…comme le lion dévorant la tortue.
La fleur au fusil ils nous jettent des cailloux.
C’est nous les gentils et vous l’état voyou.
L’écart se creuse et les plus pauvres s’enterrent, c’est la loi du Talion et bien souvent on y perd.
Bien souvent on y perd mais on recommence, c’est par ce calcul que le monde avance.
Et lorsque qu’enfin l’effort de paix se décide, c’est brutalement qu’on reçoit les cris de Madrid.
Cette fois-ci, ils arrivent par le train, avec une fatwa et le coran dans la main.
Le périple vert est sous la lampe, on rassure l’occident et se venge par l’exemple.
Et pour l’exemple on expulse un imam qui dit qu’être croyant c’est battre sa femme.
Bertrand Cantat était musulman, il écoutait les cassettes de Tariq Ramadan.
Quel beau discours du loup dans la basse-cour, il sonne trop faux c’est un double discours.
Un double dialogue, un double langage, une double peine et un triste « attourissage ».
C’est le passage de l’Afghan au taliban, du discours aux boniments, de la paix à l’armement.
Du GI au pugilat, du djihad au GIA, de la C.I.AL Qaida.
C’est le passage de la mèche à la poudre, d’Omar le Mollah jusqu'à Ahmed Massoud.
De l’US ambassade aux espions du Mossad…C’est la culture des grenades.
De Saddam la charogne, D’Arafat à Sharon…La justice lourde besogne 3000 personnes sous un missile, c’est 3000 soldats ou 3000 civils.
On compte en baril d’Amérique au Cachemire et vois sur leur front c’est de l’or noir qu’ils transpirent.
Georges Bush et Vladimir Poutine…Tchétchénie et Palestine.
Palestine ou la terre du suicide, ils remplacent les croissants par l’étoile de David.
Une terre promise dépouillée de sa façade, le lourd tribut de l’affront sur l’esplanade.
C’est chez les autres qu’on finira par s’asseoir, retraçant leur frontière et modifiant leur histoire.
Une histoire qu’on finira par oublier et qui à force de minutes de silence se tait…


C’est violent et ça émane de l’homme du drapeau tricolore et du pays des droits de l’homme.,
où il faut être light ou laïque, respectueux des valeurs de la république.
Le folklore des arabes dans les bars ; à l’école on t'accueille sans ta barbe et ton foulard.
Assimiler l’immigré désintégré.
Trop noir, trop grillé, trop loin du progrès.
Africain, noir et maghrébin hors limites, ça reste des Africains noirs et maghrébins qu’on évite.
Crier au loup dans le RER qui tarde.
Dieudonné est à la barre et les rabbins se poignardent.
Quand ils nous jettent de leur pont à marrée basse, C’est le métro de Paris et Noël en airbus.
Aussares et Papon les tortionnaires, ils étouffent l’histoire à coup de carrés dans leurs cimetières.
Ils nous donnent moins d’un os à ronger et croient pouvoir effacer le passé.
Écoute mon histoire des avions en averse, c’est une triste époque, un récit que l’on traverse.
Et vous verrez, on retiendra que ce morceau, on dira de nous que nous sommes fous dans les journaux.
D’avoir écrit et fait l’apologie du crime, de se servir de la violence uniquement pour la frime.
Distribue les arguments de ma tribu, anti-américain est l’étiquette qu’on m’attribue.
Non ! Pour le peuple américain derrière Michael Moore et ce que nous sommes est tellement fort qu’on en oublie notre amour.
Dans nos ghettos, on nous applaudira pour avoir hurlé ce que tout le monde pense tout bas.
Mais ils crieront que Ben Laden est un héros, en foulard palestinien sur les roues de leurs motos.
Et malgré tout, les miens et moi on y croit, on dépose cette pierre, alimente le débat.
Et pour le dire, un album c’est trop court.
11/09 ou le récit du 11ème jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 0:47

Médine ==> Hotmail
Bourré d'anthrax est mon courrier électronique
Venant d'internautes et virtuels éléctron-libres
Microphonique réponse à tout
Depuis qu'il change en interrogatoire toutes nos interviews
Viens faire un tour sur les forums de la haine
Où l'on confond Massoud et Oussama Ben laden
Bordel certains se sentent pousser des ailes
Et dégueulent sur ma gueule dans un excès de zèle
Une demi-dizaine d'Emails dans ma mail box
Traitant de décibels et de paradoxes
En tout genre du genre du mineur au majeur
Qui font de mes paroles un problème d'Etat major
Première question active le mécanisme
Pourquoi dis-tu : pas intégré mais -plus qu'intégriste- ?
Je l'ai lu dans les dernières mesures
Du morceau « ennemis d'état » j'en suis plus que sûr
Réponse : l'erreur se trouve dans le vocabulaire
Car l'intégration souhaiterait nous rendre similaire
Son véritable sens est assimilation
Répression envers les rebelles du troupeau de mouton
Envers les béliers blacks, les béliers barbus
Les brebis bien guidées qui se couvrent d'un tissu
Fichus préjugés qui nous excluent de leurs études
Et suppriment l'appartenance à nos tribus
Le tube cathodique instrument diabolique
Désolé Malek ton S.O.S n'a pas abouti
Si s'intégrer c'est ressembler à Smaïn
Appelez moi l'intégriste et envoyez les aspirines

Refrain :
J'apporterais de l'encre noire à tous vos moulins
J'éclairerais toutes vos lanternes avec mes refrains
C'est la chanson des blogueurs et blogueuses
Accusé de réception pour blagueur et blagueuse
J'apporterais de l'encre noire à tous vos moulins
J'éclairerais toutes vos lanternes avec mes refrains
C'est la chanson des menteurs et menteuses
Accusé de réception pour moqueur et moqueuse

Voici l'idée que tu te fais de mes couplets
Qu'avec un disque de rap des têtes je vais couper
Découper les cous des gens hors du coup
Beaucoup me dégoûtent réduisent ma culture au loukoum
Dis-toi que je comprends très bien l'état d'esprit
Mais penser ainsi c'est donner raison aux ennemis
La meilleure façon de justifier leur parole
C'est d'opter pour la colère de perdre contrôle
Le bon rôle du beur drôle n'est pas le mien
Car la parole sans contrôle ne sert à rien
Le conseil ne dit pas de tendre l'autre joue
Mais de réfléchir avant d'agir tous les autres jours
Si tout est critiquable commence par l'auto-critique
L'Occident n'est pas responsable de ton slip
Délaisse la paille dans l'œil de ton voisin
Et regarde plutôt la poutre qui encombre le tien

Refrain :
J'apporterais de l'encre noire à tous vos moulins
J'éclairerais toutes vos lanternes avec mes refrains
C'est la chanson des blogueurs et blogueuses
Accusé de réception pour blagueur et blagueuse
J'apporterais de l'encre noire à tous vos moulins
J'éclairerais toutes vos lanternes avec mes refrains
C'est la chanson des menteurs et menteuses
Accusé de réception pour moqueur et moqueuse

Voici que mes semblables au sens propre me salissent
Par les voix de wanadoo neuf telecom alice
Assalamou'alaykoum frère dans l'égarement
C'est ainsi que commencent les messages habituellement
Amicalement l'écriture francophone
Est mélangée à de l'arabe dialectal de cours d'école
En t'égarant tu égares d'autre gens
La musique est interdite même en terre d'Occident
Réponse, taliban et Skyblog donne talibanblogeur
J'avais oublié que les hommes lisaient les cœurs
J'avais oublié qu'il fallait vivre en Arabie
Pour que mes prières soient entendues au paradis
Plus prétentieux ça n'existe pas
Ils veulent être plus royalistes que les rois
Eux-mêmes philosophes dans tout domaine
De Mohammed n'ont que le prénom de domaine
Problème d'identité, refusent la réussite
De son prochain, à t'entendre c'est toi qui ressuscite
Délaisse aussi la paille dans l'œil de ton voisin
Enseignement chrétien pour attitude de crétin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 0:48

MEDINE ==> Ni violeur ni terroriste
La tempête provient de l’Islam et des banlieues,
Des marginaux installés sur la terre du milieu.
Cachés sous leurs voiles sur les lignes de transport,
Leurs barbes sont trop longues interdites d’aéroport.
C’est légitime si l’on cède à la psychose,
Un immigré trop studieux ça couvre quelque chose.
Dans leurs trousses, couteaux, cutters et canifs,
Des manuels de pilotage dans un cartable explosif.
Des lobotomes de la télévision, les médias sont les juges des procès d’intention.
Fournisseurs d’intox au kilogramme,
De l’amalgame terrorisme et Islam.
Dans mon ghetto on a peur de l’avion et les femmes impressionnent beaucoup plus que Cendrillon.
Et c’est juste par manque de culture,
Qu’Oussama Ben Laden est écrit sur les murs.
11 septembre, voilà une date à retenir,
Comme celle qui secoua une partie de notre avenir.
Et quand la violence gratuite est un commerce,
« Ni violeur ni terroriste » un slogan qui bouleverse.

Ni violeur ni terroriste,
Ni macho, ni proxo, ni terro, ni rigolo, ni bourreaux, ni gigolo.
Ni violeur ni terroriste, ni violent, ni racailleux, ni vilain, ni orgueilleux, ni violeur, ni crapuleux.
Ni violeur ni terroriste,
C’est pour les ghettos qui montrent l’exemple les banlieues qui s’accrochent à la rampe.
Ni violeur ni terroriste,

C’est pour les Hommes et les djinns, les hijabs et les jeans,
Aboubakr et Médine.
Si nos âmes s’arment c’est pour le combat après la mort.
A ce qui paraît on sent la poudre vous combattez l’Islam lorsqu’elle est de manière apparente.
Il y a un temps pour la paix « salaam »
(1), un temps pour la guerre « Harb »
(2). Je ne combats pas par principe,
Je ne reconnais la guerre qu’en cas de contrainte,
Emprunte le même chantier.
On est entier sur le même sentier,
Mais on ne pisse pas dans les mêmes latrines.
Des heures de présence pas au service de tes lois.
Mon premier devoir est envers Dieu,
Vu que ta loi n’est qu’un interdit.
Pour nous, mecs de tess, on presse bas les compresses.
Je suis cette averse qui perce qui te blesse,
Transperce ces herses, renverse ces caisses,
Bouleverse ta presse, je presse sans cesse.
Encaisse se coup de presse !
Dans ce tiequ, c’est la tess.
Les vrais les khokhones comme Alvarez,
Ceux qui ne stress pas devant les CRS.
Des brins provocateurs mais pas de violeur,
Une longue liste mais pas de terroriste.
Ferme ta bouche dans nos blocks il n’y a pas de Dutroux,
Pas de Sharon et encore moins de Bush entre Khèl et ralbouche.
Refrain x 2
Revenir en haut Aller en bas
Dobermann92

avatar

Nombre de messages : 2912
Age : 28
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 2:45

Merci pour ses paroles bien réecrit sa fait plaisir de voir qu'il y a pas de faute, sa change des autres sites !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dinrecords.zikforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 12:59

Lol, ouais j'ai essayer de repérer les faute et les erreurs
j'espère qu'il n'y en a pas
Revenir en haut Aller en bas
mehdi

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 13:43

"Pas histoire antiquité, moyenne-âge et rennaissance" -> Préhistoire, Antiquité...

"Très imaginaire, mythologie du minotaure" -> Récit imaginaire...

Jenjisskan -> Gengis Khan

"On se délivre, on se libére pour finalement, enchainé par andosser d'autre chiennes machine Allemandes" -> ... enchainer par endosser d'autres chaines machinalement.

voila je crois que c ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Sam 24 Mai - 15:50

merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Dim 25 Mai - 13:21

MEDINE Enfant du destin (David)
Au crépuscule, les champs encore ensoleillés.
C'est le chant de la rivière et l'odeur des oliviers.
L'Harmonieux tableau de la saison.
David est un juif et ses parents sont colons.
Papa est dans l'armée maman l'est aussi,
engagés après leur FAC de médecine.
Aujourd'hui ils sont tous deux montés en grade,
pour avoir démantelé la résistance arabe.
David ! Est réservé et solitaire,
il se comporte à l'école de manière exemplaire.
À la maison en retrait pour ce qu'il pense.
La terre promise est l'objet des divergences.
À 17 ans fils unique mais conscient que son père et sa mère ont les mains pleines de sang,
qu'ils détruisent des familles pour l'empire,
qu'ils sont prêts à faire tout un peuple de martyr.
« Pourquoi détruire les maisons des palestiniens,
après tout cette terre leur appartient !
Même pas en rêve le statut de locataire, des squatteurs indésirés qui retracent les frontières.
C'est ce que nous sommes et c'est ce que nous resterons.
Croyez-vous pouvoir étouffer la rébellion.
Des millions d'enfants qui jettent la pierre contres des chars et des rangées d'hélicoptères ».
Papa est un soldat déterminé, « c'est un peuple de parias qu'il faut exterminer ! »
Demain ! il partira pour le Mossad, maman derrière lui pour combattre le djihad.
« La CIA nous a bien renseigné, dans les caves d'une école c'est là qu'ils sont cachés ».
C'est avant l'aube que tous deux partiront et violemment savent qu'ils combattront.
David impuissant se retire de la maison et part réfléchir en regardant l'horizon.
« Mes parents sont insensibles et cruels, demain ils marcheront sur les débris d'une maternelle. Endoctrinés par les politiciens qui spolient tout un peuple en rassurant l'Israélien.
Non ! Je ne peux pas comprendre qu'ils mordent à l'hameçon.
Moi-même j'en ai tiré mes propres leçons.
Intelligent je crois qu'ils comprendront,
si je leur explique de manière bonne et prompte.
C'est décidé ! Il faut que je rentre chez moi ».
Il court mais à pied n'y arrivera pas.
Il monte dans un bus dix personnes tout au plus,
un homme étrange et des enfants qui s'amusent.
L'homme se lève et de ses yeux regarde le fond,
il ouvre son manteau et appuie sur le bouton.
L'homme s'est fait exploser !
David est mort et ses parents vont continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Risk

avatar

Nombre de messages : 1470
Age : 28
Localisation : Saint-Etienne [42 Jomaïk]
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Dim 25 Mai - 17:41

T'a fait du bon taf là je vois, miss, merci bien pour tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Dim 25 Mai - 21:13

de rien ya pas de soucis tkt c'est normal
Revenir en haut Aller en bas
Smail B



Nombre de messages : 5128
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Dim 25 Mai - 22:55

gros MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Dim 25 Mai - 23:07

tkt c'est normale Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 27 Mai - 20:50

MEDINE - GAME OVER
Refrain:

Game Over les rappeur deviennent lover
Cover ténébreux depuis les Twin Tower
Arabian's Panter autodidacte
Dérangeant comme Ahmed Deedat
Conçoit mes couplets dans l'esprit de la machine
Enfonce mon stylo commando dans le cou du rap comme Achille
Hostile 10 ans plus tard date anniversaire
Passe mes condoléances aux familles des adversaires

Nouveau fichier Microsoft Word encore un sans titre
Le centième sera récompensé au centuple
Donne moi la réplique El Shabazz Malik pour ghost rider
Médine Constantine l'outsider.
La réflexion des rappeurs, a la taille d'un cachet
C'est l'extinction de l'espace menacée
C'est la fin de notre époque mais le début d'une autre
Voici, Médine le chimpinzé astronaute.
A chaque sortie d'album on reconstruit nos carrières
Escalade de montagnes, de barrières
Traverser les marécages pour voir le fond du tunnel
Il faut connaître le goût du vinaigre pour apprécier le miel
Après les ténèbres jaillit la lumière il y a toujours un espoir sauf au
cœur de l'enfer
Moi je voulais voyager dans les airs comme un Stewart
Mais les gens de ma race livrent des pizzas dans une Smart
Hors des tours de contrôles mais le visages du contrôle
Métropolitain plastiqueur ennemis des métropoles
Et la ville attend toujours la mi-temps pour faire ces tacles
Moi j'attends le statut d'intermittent du spectacle
Je ne fréquente pas la violence elle est trop agnostique
Brutalité elle est trop acoustique
Télécharge ma rage en milliers de mégaoctets
Téléporter l'histoire des déportés sur des portées.

Refrain

Lorsque la dernière rime auras été prononcé
Lorsque la fin du monde auras été annoncé
Lorsque les rivières seront toutes épuisés
Que la dernier goutte de pétrole aura été puisé
Lorsque les portes du pardon seront closes
Lorsque Dieu seras dollars, que le Prophète seras Windows
Lorsque les frères aurons des oursins dans les poches
Lorsque le peuple d'Adam mangera la pomme de Macintosh
Lorsqu'on abattra le dernier de nos arbres
Lorsqu'on déchargera la dernière cartouche de nos armes
Alors, et seulement alors on se souviendra, on se souviendra que
l'argent ne se mange pas
Que le succès s'estompe comme le maquillage d'un drack-queen
Que les grandes théories s'effondrent comme celle de Darwin
Que le, beurre n'est pas que simple attaquant
Que le peule noir n'est pas le chaînons manquant
Arabo Neandertal négros australopithèque
J'ai pas la tête au freestyle quand le futur s'hypothèque
Respect mon son et mon esprit Boumayé
La caravane est passé même quand les pitbulls aboyaient
Après un temps qui bouge la tête sur le crime paie
Tu connais pas? rachète toi une culture sur Ebay
Génération Lunatic,Arsenik et X-Men
Haut de gamme game over dans ton rap game
Met les gazs il y a de l'eau dans le gaz
Ils voudraient qu'on leurs ressemble que l'on rentre dans leurs cases
Mes couplets conservés dans une enceinte cryogène
Alimente le R.A.P par ma plume électrogène

Refrain x2

Hostile Game over dans ton rap game...Médine
Pas made in Taiwan mais Din arabian power
D.I.N Records label Energizer
Proof Sals'a déclenchent les hostilités
Le rap c'est sérieux stoppé vos festivités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 27 Mai - 20:56

MEDINE - Panjshir à Harlem

Massoud :

J'en ai passé des soirées comme celle-ci à regarder
Le ciel illuminé par les tirs de mortier
48 ans de ma vie sur cette planète
Et je revois mon pays en fouillant bien dans ma tête
Mais ma mémoire me trahit comme mes alliés
Des souvenirs qui n'attendent que d'être coloriés
Et Kaboul reste présent autant que la guerre
D'abord les russes et puis mes propres frères

Malcolm X :

J'en ai passé des soirées comme celle-ci à décrocher
Le téléphone incessant qui menace de me tuer
3 décennies et 9 années sur la terre
Je repense à mon parcours et ma descente aux enfers
Récemment ils s'en sont pris à ma famille
Alors je vis séparément de ma femme et mes filles
Logé dans un hôtel au coeur de Manhattan
J'attends patiemment comme le font les montagnes

Massoud :

Commandant d'une armées de paysans
Cultivateurs de la terre, de boulangers et d'artisans
Une poignée d'hommes libre comme le vent
D'adolescents avec la guerre dans le sang
J'ai passé ma jeunesse dans le camp des résistants
Je voulais être architecte, ingénieur d'Afghanistan
Mais certainement pas un homme politique
Un chef de guerre, une figure emblématique

Malcolm X :

1965 fut l'année
De l'aveugle qui voit, mais le martyr a sonné
Je le sais plus que tout désormais,
Que je serais mort avant de voir mon peuple en paix
C'est de famille de mourir violemment
Mon père et ses frères,et à mon tour maintenant
J'aurais tenté de laisser un monde meilleur
Plus de justice pour les gens de couleur

Massoud :

Un jour ou l'autre, je paierais de mon sang
Le prix d'une liberté arrachée à l'innocent
Inutile de s'enfuir de notre mort
On ne s'échappe jamais des filets de notre sort
L'Islam, mon seul rempart dans cette vie
Une religion de paix et de terreur qu'on la qualifie
Je prends mon rôle comme un don venu du ciel
Et quand ça tourne mal je tends les mains vers le ciel

Malcolm X :

De retour du berceau de l'humanité
Un pélerinage nécessaire qui m'a rendu mon humanité
L'immunité de l'afro-américain
Qui combat pour ses frères à la recherche du bien
Depuis ma rupture avec la nation
J'en suis venu à me poser tout un tas de questions
Le genre de questions sur le sens de ma mission
Et si les blancs n'étaient pas tous des démons
Je sais pertinemment où ces idées me conduiront
Vers une mort certaine ou en erreur elles m'induiront
Et peu importe désormais où j'irais
Parsemé d'embûches sur les chemins de la vérité

Massoud :

La capitale est sous contrôle talibane
Des étudiants du livre qui le comprennent comme des ânes
C'est toute une nation qui part en fumée
Des dirigeants corrompus et leurs promesses consumées
Nos soeurs et nos mère interdites d'éducation
Plus qu'un pas en arrière pour ma civilisation
Indifférence totale de l'Occident
Qui croit encore que la guerre se déroule sans incident
Ma résistance, telle une bouteille à la mer
Qui s'échoue sur une île inhabitée comme le désert
Mais il reste en mon peuple assez d'espoir
Pour maintenir les rangs, changer le cours de l'Histoire

Malcolm X :

Et les médias m'assimileront à la haine
Le noir énervé au moindre mouvement dégaine
Précurseur des soulèvements de ghettos
Et responsable incontesté des émeutes à Soweto
Comprenez-moi les blancs ont brisé ma vie
Assassiné mon paternel et démantelé ma famille
Des familles d'accueil aux redressements dans des maisons
De l'escroc d'Harlem jusqu'à la case prison
Tout est de façon pour que le noir échoue
Des illusions comme nous faire croire que nous sommes nés dans des choux
Alors je vis chaque jour comme le dernier
Et spécule sur mon propre décès

Massoud :

Dimanche, le neuvième jour de Septembre
J'ai rendez-vous avec la presse du monde arabe dans l'antichambre
Deux reporters sympathiques en apparence
Au visage trop souriant qui m'inspirent la méfiance

Malcolm X :

Dimanche, 21eme jour de février
Je me rends à l'Audubon Ballroom sans me faire prier
Le public m'attend alors je me presse
Une série de rendez-vous dominicales sans la presse

Massoud :

Dans ma carrière de militaire qui résiste
J'ai eu l'honneur de rencontrer des centaines de journalistes
Mais aucun qui venait de l'Arabie
Alors expliquez-moi pourquoi ils m'interrogent aujourd'hui

Malcolm X :

Je retrouve mon équipe dans les coulisses
Le référent sera absent mais mon assistant novice
Le remplacera le temps d'un discours
Le temps qu'on vérifie les portes de secours

Massoud :

Poignée de mains solennelles, embrassades fraternelles
Je maintiens ma distance d'un réflexe habituel
"Que la paix soit avec vous, voyageurs"
"Que la paix soit avec toi, Massoud le sauveur"

Malcolm X :

Ces derniers temps j'ai fait office de lampe-torche
Pour éclairer mon peuple sortit la lampe de ma poche
Mais je sais bien qui complote autour de moi
En plus des anciens coreligionnaires ça pue la CIA

Massoud :

"Admiratif d'un combat hors du commun
Je vous salue frère Massoud, de la part de tous les miens"
"Peut-être quelques questions à poser
Faisons besogne avant que l'heure de prier vienne s'imposer"

Malcolm X :

Depuis mon arrivée sur scène des hommes étranges me fixent
Des têtes inconnues dans les meetings de Malcolm X
"Que la paix soit avec vous, frères et soeurs"
"Que la paix soit avec toi, notre frère pasteur"

Massoud :

"Dites-moi, commandant, êtes-vous prêts à mourir
Croyez-vous que votre esprit méritera le martyr"
"Mais... mais qui êtes-vous ? Quelle genre de questions posez-vous ?
Et pourquoi la caméra n'est pas branchée mais sur vous ?"

Malcolm X :

Et soudain, au 10eme rang c'est la cohue
"Arrête de fouiller dans ma poche, Négro, tu crois que j't'ai pas vu ?"
"Calmez-vous mes frères soyez disciplinés
Reprenez votre place que l'on puisse continuer"

Massoud :

Des ceintures d'explosifs contre le ventre
Ils acclament la grandeur de Dieu et mettent fin à l'attente
Dans la pièce des fragments de peau se déchirent
Ce soir le Lion est mort dans la vallée du Panjshir

Malcolm X :

J'allais poursuivre, mais j'aperçois un homme armé
Je crois que c'est un noir, ils sont plusieurs à s'énerver
Saisissant les évènements, un dernier sourire à ces noirs
Assassiné par ses frères fut la Panthère Noire

De Massoud à Malcolm, du Panjshir à Harlem,
Le combat reste le même.


Dernière édition par soprajoany le Mar 27 Mai - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Smail B



Nombre de messages : 5128
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 27 Mai - 20:58

GROS GROS travail
merci

tu peut y aller là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 27 Mai - 21:03

lol nah mais j'aime faire des recherches sa me détend lol
Revenir en haut Aller en bas
mehdi

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 27 Mai - 21:08

je crois que c'est a moi ou je crois que c'est un noir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mar 27 Mai - 21:18

t'avais raison Mehdi
Revenir en haut Aller en bas
mehdi

avatar

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mer 28 Mai - 0:37

soprajoany a écrit:
t'avais raison Mehdi

Wink ça m'arrive des fois. Mais en lisant tes textes j'ai vu que je faisai quelques erreurs aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Hunter



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mer 28 Mai - 10:23

Un petit poste aprce que je ne trouve la réponse nulle part, je viens de trouver un freestyle de Médine, et l'intro me scie, mais je ne sais plus d'où elle vient...
http://www.booska-p.com/video-medine-freestyle-dont-panik-v402.html
C'est les premières mesures jusqu'à ce que Tiers Monde entame le 1er refrain... Si quelqu'un a une idée, mon idée c'était que c'est un truc inédit pour la scène. J'adore le cheminement de la réappropriation des icones populaires ou antiques...
D'avance merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
torkoz



Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : VaR
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   Mer 28 Mai - 11:45

merci pour les textes soprajoany ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paroles De Médine!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paroles De Médine!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Paroles] Place je passe
» [Paroles] Les Solos sous les Draps
» [INFO] Clip, paroles et traduction de "Mädchen aus dem All"
» [Info] Le groupe Kropp Circle en contact avec Tokio Hotel
» Paroles et traductions des chansons de Mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Din Records  :: LES ARTISTES :: Médine-
Sauter vers: